Rechercher

Connais-tu l’histoire des Tikunas ?

Connais-tu l’histoire des Tikunas ?

Ce peuple amérindien vivant aux frontières du Brésil, du Pérou de la Colombie, qui honore les Femmes et plus précisément leurs cycles, la grossesse, l’enfance et la puberté à travers de nombreuses croyances et pratiques ancestrales ?


Imagine alors, des femmes ET des hommes qui participent à la célébration du cycle de la vie des petites filles jusqu’à leurs âges adultes, avec des coutumes précieuses -aux nombreuses symboliques.

Imagine aussi, que la place du sacré à une part très importante dans la grossesse des Femmes et de la maternité, vers une conscience qui inclut tout autant la croyance occulte concernant les esprits que la richesse de la nature et ses ressources.


Cette histoire n’est pas une légende, elle est le récit d’un mode de vie qui se fait rare.

Au creux de l’Amazonie et de sa jungle immensément grande et vaste se trouve des peuples indigènes qui à ce jour pratique encore leurs sagesses et coutumes ancestrales. Les Tikunas font partie de ceux qui maintiennent et conservent leurs rituels malgré les menaces qu’ils subissent depuis de nombreuses années. Pour continuer à perpétuer leurs vies et traditions, ils s’installent davantage plus profondément dans la forêt – royaume ou leurs survies n’est pas une barrière à contrario de ceux qui tentent de s’y apprivoiser sans avoir été initié.


Les Tikunas intègrent dans leur quotidien aussi bien les rites dit de pubertés des femmes, que les soins dédiés aux plus jeunes connus sous le nom de « dekuchi » consistant à tenir avec soi au niveau des hanches son enfant, pendant plusieurs années, afin de le protéger des esprits malveillants tout en le « marquant. » Pour ce qui est de l’accueil des menstruations, on célèbre leurs venues avec de grandes fêtes, des décorations multiples, de la nourriture dédiée et puis des peintures corporelles avec le « huito » pour la jeune femme qui a été mise à l’écart durant plusieurs jours, pour sa toute nouvelle expérience. La famille prépare cet évènement pendant des mois, des années parfois. Le « huito » est également très utilisée durant la gestation des femmes, peint sur les ventres arrondis, il permet d’éloigner les énergies négatives tout en les effrayant. De même, une fois né, le bébé est nettoyé puis peint avec ce colorant, afin de le protéger d’éventuelles agressions provoquées par l’odeur du sang.


Chez les Tikunas on met donc l’accent sur la protection des femmes et leurs lignées, contre les entités malveillantes appelées « ngo-ogu », de nombreux rituels sont mis en place afin de conserver ces valeurs fondamentales qui nourrissent aussi le collectif d’histoires et légendes de génération en génération. Ce peuple [Tikuna : qui veut dire nez noir] se voit utiliser chacune de ses ressources naturelles et intérieures pour être la Medecine tout en respectant et intégrant les joyaux de la Terre Mère.


Texte de Manon Hekic.


33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout